Comment trouver un syndic pour son immeuble ?

Choisir un syndic

Comment trouver un syndic pour son immeuble ?

1ère étape : La prospection !

Trouver son nouveau syndic de copropriété ne se fait pas du jour au lendemain. Dans un premier temps établissez un cahier des charges qui correspond aux besoins de votre copropriété : nombre de visites et de réunions avec le conseil syndical dans l’année, réactivité, plage horaire des assemblée générale… L’idéal est de rencontrer les différents candidats dans leurs locaux et par la suite dans votre immeuble pour faire un état des lieux ensemble. Cette étape est importante et demande un investissement certain.

2ème étape : Le choix des différents candidats

Vous avez rencontré tous les candidats et vous vous retrouvez maintenant devant plusieurs contrats de syndic. Maintenant il faut se renseigner sur la spécialité de chacun des syndics, on ne le devine pas forcément mais les syndics ont souvent des compétences particulières sur certains type d’immeuble.

Exemple : certains gèrent très bien des copropriétés neuves, d’autres des grandes copropriétés et ou des petites copropriétés.

Lorsque vous rencontrer les différents candidats n’hésitez pas à leur posez la question sur les types de copropriétés qu’ils gèrent dans leur portefeuille, cela vous donnera une idée de leur spécialité.

Vous pouvez choisir le syndic aussi en fonction de vos problèmes de copropriété. Si vous avez des problèmes d’impayés orientés vous plutôt vers un syndic qui possède son propre service contentieux qui fera la chasse aux impayés. Si vous avez des gros travaux à entreprendre privilégiez peut-être un syndic disposant d’un service technique/travaux.

Vérifier aussi chez votre futur syndic, ses garanties professionnelles. Ils doivent disposer de deux garanties : l’assurance responsabilité civile professionnelle (communément appelé RCP), qui couvre les dommages liés à son activité, et une garantie financière, qui indemnise les copropriétaires en cas de faillite. Plus les montants sont élevés et mieux c’est.

Enfin, renseignez-vous sur la validité de la carte professionnelle des candidats, le syndic doit avoir une carte S « Syndic de copropriété » à jour.

3ème étape : La lecture du contrat de syndic

Depuis le 2 Juillet 2015, les syndics doivent respecter un contrat type, dont le contenu est défini par décret (n°2015-342 du 26 mars 2015), ce texte impose que la quasi-totalité des prestations soient forfaitisées. Une vingtaine de prestations dites particulières peuvent être facturés séparément.

Exemple : les frais de mutation, le recouvrement des impayés, la tenue de l’assemblée en dehors des horaires prévus dans le contrat initial.

Vérifiez bien que la loi soit respectée et qu’il n’y est pas de facturations abusives.

La négociation se fait donc sur la partie prestations particulières, n’hésitez pas à bien regarder les différents contrats et bien vérifier ce qui est compris dans le contrat de base.

Un contrat avec un forfait très attractif cache parfois un niveau médiocre de prestations ou un coût élevé de certaines prestations particulières… le moins chère n’est pas forcément le mieux.

4ème étape : L’envoi des contrats au syndic actuel

La loi oblige le syndic à envoyer la convocation au moins 21 jours avant la date de l’assemblée générale. Vous devez donc envoyer avec un courrier de demande le ou les contrats que vous aurez choisi assez tôt en recommandé afin que le syndic puisse les mettre à l’ordre du jour. Au total entre la prospection et l’assemblée générale, ce sont 4 à 5 mois qui se seront écoulés pour mener ce périple.

contacter copro.net par Agence centrale,

votre syndic de copropriété à Lyon, Bron et Meyzieu

A la recherche d'un interlocuteur spécialiste de la gestion de copropriété en région lyonnaise ? Nous vous répondons dans les meilleurs délais !

    *Mentions obligatoires

    Demande de devis