Le stationnement des deux roues en copropriété : quelles sont les règles ?

Quelles sont les règles pour le stationnement des deux roues en copropriété ?

Les deux roues font partie de notre vie quotidienne : vélo, trottinette, moto ou encore scooter. Dans une résidence ou une copropriété, il faut trouver une solution pour garer et abriter tout ce petit monde d’éviter le parking sauvage dans une cour d’immeuble ou sous un porche.

C’est au syndic de copropriété de prendre une décision en assemblée générale de la gestion des deux roues dans les parties communes.

Comment concilier les copropriétaires deux roues et le reste de l’immeuble ?

Le règlement intérieur doit régenter la cohabitation des deux roues dans la copropriété afin d’éviter d’une part les usages abusifs, les usages gênants mais aussi les tensions entre habitants. Le bon sens demande aux propriétaires de ces engins de ne pas les garer dans les zones de circulation : hall, couloirs, cage d’escalier… car tout simplement ils ne doivent pas entraver la bonne circulation piétonne.

En pratique, la cour d’une copropriété devient bien souvent le lieu de stationnement des véhicules à deux roues. De manière plus ou moins anarchique, chacun installe son vélo, sa moto ou encore son scooter. Si « rentrer sa moto » permet, au copropriétaire ou au locataire, de la protéger des actes malveillants de la rue, ce type d’engin fait du bruit dans une cour et peut donc largement occasionner des désagréments pour les autres habitants. De plus, un amoncellement de véhicules n’est ni esthétique ni pratique au quotidien.

Pour éviter ce type de comportement, vous pouvez envisager de mettre en place des obstacles (bacs à fleurs, poteaux …) afin de limiter le déplacement des véhicules à deux roues.

Quelles sont les solutions disponibles ?

  • Le local à vélos

Pour les vélos, les bicyclettes ou encore les trottinettes, la mise en place d’un local dédié est la meilleure solution dans une copropriété. Lors d’une assemblée générale, il faut mettre en place un vote pour une résolution. Ensuite, il reviendra de trouver le lieu qui servira de rangement de ces véhicules, mais aussi pour les éventuelles poussettes.

  • Pour les motos et autres scooters

Pour ce type de véhicules deux roues motorisés, il y a des normes de sécurité indispensables. Si la copropriété tolère les motos et scooters dans une cour, il faut qu’elle soit assez grande et que son accès se fasse depuis un porche. Sinon, il faudra mettre en place des places délimitées. S’il est impossible de réaliser cette concession pour les motos, car trop de voitures et donc pas assez de place, les motards devront se garer dehors.

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à poser des questions à votre syndic de copropriété qui pourra vous donner plus amples informations et détails concernant la procédure à mettre en place.

Changez de syndic facilement !

Un de nos conseillers
vous rappelle gratuitement sous 48h.

Actualités

AscenseurEau froide collectiveEau chaude collectiveChauffage collectifPortailGardien

PrésidentMembre du Conseil SyndicalCopropriétairesAutres

M.Mme